Site en cours de construction


PassivAct, le blog des maisons passives

Apprenez à économiser sans vous priver

Les équipements économes réduisent fortement et simultanément les factures, les taxes et la pollution sans réduire votre confort

Les équipements les plus économes


Les constructions passives sont conçues pour être le type de bâtiment le plus économe et le mieux optimisé tant sur le confort que des économies d'énergies. Elles nécessitent l'usage des types d'équipements les plus efficaces et des produits les plus économes qui doivent autant que possible être choisis dés le départ parce que la performance des bâtiments en dépend.

Les 10 équipements…

La conception d'une maison passive impose de choisir les équipements par avance parce que les calculs thermiques en dépendent…

Le confort et les économies d'énergie

Les produits adaptés aux maisons passives


L'évolution nous à conduit à rechercher toujours plus de confort. C'est dans notre nature. Toute action ayant pour objet de tenter de le réduire est quasiment condamnée par avance.


Les sensations physiques d'inconfort de la plupart des constructions actuelles sont pourtant encore nombreuses. Qui n'a jamais ressenti chez lui une sensation de froid qui persiste en hiver malgré le chauffage parce que les façades et les fenêtres sont bien plus froides que l'air intérieur ou parce qu'un flet d'air bien trop froid pénètre, le jour comme la nuit, par les grilles de ventilation des fenêtres, parfois par les menuiseries elles-mêmes. Qui n'a jamais ressenti une sensation de chaleur en été, même et surtout la nuit, parce que les murs non protégés du soleil sont bien plus chauds que l'air ambiant et parce que de l'air trop chaud pénètre dans la journée par les fuites volontaires de la construction.

À ses sensations physiologiques, s'ajoutent les sensations psychologiques. Qui n'a jamais eu la sensation d'être pris pour une vache à lait par les fournisseurs d'énergie jugés bien plus prompts à répercuter les hausses de prix qu'ils ne le font pour les baisses, ou par l'état et ses taxes prohibitives qui ne feront qu'empirer pour limiter les conséquences de l'usage de l'énergie sur la pollution et le climat, alors que cette dernière est indispensable pour assurer notre confort. Qui n'a jamais eu la sensation de jeter l'énergie avec l'eau encore chaude de la douche après seulement quelques secondes d'utilisation malgré la limite du temps de douche pour ne pas exploser la facture de l'électricité consommée par les chauffe-eau électriques dispendieux qui peuplent encore la plupart des constructions françaises. Qui n'a jamais eu la sensation de jeter la chaleur à cause du type des VMC qui équipent la quasi-totalité des constructions françaises, même les plus récentes, malgré leur inefficacité reconnue et prouvée sur le plan de la qualité de l'air intérieur.
Toutes ces sensations désagréables peuvent pourtant disparaître parce qu'à chacune d'entre elles correspond une solution efficace qui consomment bien moins d'énergie qu'elle n'en fournit, et qui parfois n'en consomme même pas du tout. La sensation de paroi froide peut être supprimée par des fenêtres triple vitrage, la sensation de chaleur estivale peut disparaître grâce une isolation par l'extérieur que le soleil ne peut pas traverser facilement. L’air neuf peut pénétrer dans les pièces à une température confortable toute l'année grâce à une VMC double flux. La chaleur de l'eau de la douche peut être en grande partie restituée grâce à un récupérateur de chaleur sur l'eau des douches. L'énergie de chauffage peut venir en grande partie du soleil grâce aux fenêtres triples vitrages, tout comme celle nécessaire à l'obtention de l'eau chaude grâce à un chauffe-eau solaire. La fraîcheur d'été peut venir de la surventilation nocturne provoquée par VMC qui laisse les moustiques à l'extérieur, mais aussi grâce au sous-sol dont la fraîcheur en été peut être récupérée par un puits provençal… Des solutions existent donc. Ce sont notamment toutes celles qui sont utilisées dans…

Les maisons passives

LaChenaie, un exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Faut-il utiliser des équipements spécifiques pour les maisons passives ?


Recommander un équipement pour une maison passive, dont les principes sont expliqués dans notre blog PassivAct, n'est pas toujours facile car il n'existe pas un mode de conception unique et parce que produits et conception sont étroitement liés.

L'usage d'une VMC double flux qui est à la base du concept est le seul équipement indispensable. Les menuiseries triples vitrages, un puits provençal, un chauffe-eau solaire ou un récupérateur de chaleur sur l'eau des douches ne le sont pas, du moins en théorie. Dans la pratique, ils le deviennent souvent car le niveau de performance globale est tellement élevé qu'ils sont généralement indispensables pour respecter les critères du label, si le bâtiment est bien conçu par ailleurs. Dans tous les cas, l'avis du concepteur n'a que peu d'importance. Ce sont les calculs thermique qui permettrons de définir les équipements minimums indispensables ainsi que leur niveau de performance et donc de faire les choix en connaissance de cause. Rien n'empêche de dépasser les performances minimales requises s'il y a une autre intérêt, notamment en termes de confort ou d'écologie.

LeMasDelCol, un exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Êtes-vous sûr de ne pas pouvoir disposer d'un meilleur confort ?

Le kit infinergie des maisons passives


Les produits utilisables dans le concept global de maison passive ne sont pas nécessairement les plus performants mais leur qualités doit être certifiée. Ils sont souvent parmi les meilleurs dans leur fonctions parce qui si l'assemblage des meilleurs produits ne donne pas nécessairement le meilleurs résultat, la mauvaise qualité de l'un d'entre eux ne peut pas toujours être compensée par la qualité d'un ou des autres, même si elle est exceptionnelle.

Contrairement à l'habitude, la conception passive impose de choisir par avance les équipements qui ont une influence sur la performance thermique d'un bâtiment parce que les calculs thermiques en dépendent. Il n'est pas possible, lors de la construction, pour quelque raison que ce soit mais notamment parce qu'il serait moins cher, de faire le choix d'un produit équivalent à celui retenu lors de la conception s'il ne peut pas être prouvé que la qualité thermique du produit de remplacement est équivalente ou supérieure à celle du produit initialement retenu. Les risques sont, par exemple, de ne pas atteindre l'objectif de construire passif ou, pire, de ne plus pouvoir chauffer par l'air neuf amené par la VMC quand cette solution est retenue. Toute modification impose un contrôle du respect des conditions initiales par la mise à jour des calculs thermiques. Autant dire que les modifications à postériori doivent être évitées parce qu'un défaut sur un produit peut imposer une amélioration qui n'est pas toujours facile sur un autre. Elle peut même être impossible, soit d'un point de vue technique soit d'un point de vue financier.

La conception d'une maison passive impose de choisir les équipements par avance parce que les calculs thermiques en dépendent…

Choisir un équipement par avance implique de le connaître, de trouver les informations qui le concernent, de vérifier ses caractéristiques, de s'assurer qu'il est utilisable en maison passive, de s'assurer de son fonctionnement en symbiose avec les autres, et enfin de savoir qui le fabrique ou qui le distribue pour pouvoir l'acquérir ou le prescrire. Autant dire que c'est le parcours du combattant pratiquement partout en France. Les quelques décennies de retard par rapport au pays à l'origine du concept Passivhaus, l'Allemagne, n'y sont pas étrangères. L'objectif de PassiWay est de contribuer à le réduire.

La conception d'une maison passive impose de choisir les équipements par avance parce que les calculs thermiques en dépendent…